Les zones humides sont des espaces naturels où les espèces végétales et animales vivent en harmonie avec l’eau. Il s’y développe une riche biodiversité. D’ailleurs, les milieux humides sont indispensables au cycle de vie de nombreuses espèces. Or, depuis plusieurs décennies, ces espaces naturels sont victimes de dégradations.

Protéger les zones humides est donc un enjeu majeur des politiques de développement durable. Car au-delà du maintien de la biodiversité des milieux humides c’est aussi de la sécurité alimentaire de certains pays et de la lutte contre le changement climatique qu’il s’agit.

Qu’est-ce qu’une zone humide ?

Ces territoires entre terre et mer présentent en effet différentes facettes. Néanmoins, ils ont tous en commun une biodiversité riche et variée. De façon générale, une zone humide est une portion de terre, naturelle ou artificielle, caractérisée par la présence de l’eau. Mais cette définition très vague a été plusieurs fois revue et peut être plus ou moins restrictive en fonction des pays.

Au niveau international, la Convention de Ramsar définit les « zones humides » comme des étendues saturées d’eau ou inondées, temporairement ou en permanence.

 Une zone humide est définie comme “des terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d’eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire”. Mais pour compléter cette définition, il faut également prendre en compte les caractéristiques de la flore en milieux humides. En effet, pour être défini comme un terrain humide, la végétation présente sur le territoire doit être dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l’année.

Ainsi, deux critères permettent de définir une zone humide en France. Tout d’abord, la morphologie des sols. Ces derniers sont liés à la présence prolongée d’eau d’origine naturelle. Puis, l’existence de plantes hygrophiles sur le territoire. Enfin, les zones humides sont présentes sur tout le territoire, des sommets des montagnes au littoral.

Une grande diversité de milieux humides

Les zones humides représentent environ 6 % des terres de la planète. Elles se retrouvent sur tous les continents. De plus, les milieux humides peuvent mesurer moins d’un hectare, tout comme ils peuvent atteindre plusieurs milliers d’hectares.

Et la France possède de nombreuses zones humides variées par sa présence sur plusieurs continents. En France métropolitaine, près de 3 % du territoire est recouvert par une zone humide. Parmi les plus fréquentes : tourbière, landes, marais, forêts humides. L’Outre-mer possède également une richesse incroyable de milieux humides. Les récifs coralliens, les mangroves et les herbiers marins abritent une faune et flore des milieux humides remarquables.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *